Arrêté kit éthanol

En présence des deux principaux fabricants français sur le marché et sans doute à leur demande, Monsieur Nicolas Hervé, Directeur de l'énergie, a décidé de rédiger une procédure d'homologation pour les kits éthanol : Arrêté du 30 novembre 2017, modifié le 19 février 2021, concernant la procédure de transformation d'une voiture essence en véhicule dit "flexfuel".



Offre kits homologués

Bizarrement, seul un site appartenant au syndicat des producteurs de sucre et d'alcool recense officiellement l'évolution des homologations.

Homologations à la date du 15 octobre 2021 (source SNPAA)
Normes Euro
Années
Puissance
Fiscale
Injection indirecte Injection directe
Euro 1 et 2
1993 -2000
Impossible
Euro 3 et 4
2001 – 2010
< 8 cv Biomotors  
De 8 à 14 cv Biomotors
FFED*
Eflexfuel
 
+ de 14 cv Biomotors  
Euro 5 à 6
2011 – 2020
< 8 cv Biomotors
FFED*
Borel - Eflexfuel
Biomotors
FFED*
De 8 à 14 cv Biomotors
FFED*
Biomotors
FFED*
+ de 14 cv    
* FFED ou Flexfuel Company (Speedy, Norauto, Autobacs, Point S...)

Avantages :

  • Dans la plupart des départements, gratuité de la carte de grise (ou à moitié prix) en cas d'achat d'un véhicule d'occasion équipé d'un kit "homologué".
  • Aucune discussion lors du passage au contrôle technique*

Inconvénients :

  • Offre restreinte (voir tableau ci-dessus) et prix très élevés
  • Aucune garantie de bon fonctionnement avec toutes les motorisations
  • Réseau d'installateurs d'une qualité très variable
  • Risque de casse moteur en utilisation à très forte charge (ex : remorquage en montagne)
  • Perte de la garantie commerciale constructeur
  • Désinstallation souvent conflictuelle et/ou onéreuse en cas de problème (voir sur Internet)
  • Carte grise non-conforme au certificat de conformité européen d'origine (COC)
  • Refus logique de reprise du véhicule chez un concessionnaire

* le contrôle étant uniquement visuel, un éventuel refus dépend donc de la visibilité de l'installation et de l'attitude du contrôleur vis-à-vis de cette demande de l'UTAC (abusive compte-tenu de la réglementation européenne). Le risque est par ailleurs limité à une contre-visite avec le kit démonté.


En résumé, cette "homologation" repose sur un simple contrôle de pollution sur une seule motorisation pour toute une catégorie de véhicules. Cette disposition visant à modifier le type de carburation sur la carte grise semble donc complétement à l'encontre de la réglementation européenne en matière de tests des émissions polluantes ayant entraîné, par ailleurs, la disparation de l'offre de véhicules flexfuel à partir de la norme Euro 5. Toutefois, le texte n'interdit pas pour autant expressément l'adaptation des moteurs pour fonctionner à l'E85.