Sonde lambda et E85

La sonde lambda appelée aussi sonde à oxygène est un élément primordial dans le fonctionnement d'un moteur à essence à injection.

Elle doit impérativement être changée tous les 160 000 km maximum. Dans certains cas, elle peut s'user prématurément et voire sa durée de vie divisée par deux.

Emplacement

En pratique pour un moteur standard, il existe deux sondes lambda, la première en sortie de moteur, avant le pot catalytique, qu'on appelle souvent amont ou numéro 1 et une deuxième, après le pot catalytique, appelée aussi aval ou numéro 2. Sur les version à 6 ou 8 cylindres, il y en aura alors deux en amont et une ou deux en aval (ligne 1 ou 2).

 

Ces sondes sont, suivant les moteurs, plus ou moins faciles à repérer. 

Fonctionnement

La sonde aval ne sert qu'à une seule chose qui est de vérifier que le véhicule ne pollue pas. Elle est donc passive. La sonde amont, par contre, est un élément actif qui informe en permanence le calculateur afin que celui augmente ou diminue la quantité de carburant. L'objectif est d'obtenir l'explosion idéale, grâce à un mélange parfait (rapport stœchiométrique).

Durée de vie

Souvent oubliée par les garagistes, la durée de vie d'une sonde lambda amont est normalement de 160 000 km maximum. Dans la pratique, celle-ci dépend de la température, de la présence d'huile ou d'imbrulés dans les gaz d'échappement. Sur certains moteurs, il n'est pas rare qu'une sonde lambda envoie un signal erroné au calculateur dès 80 000 km.

Pour la sonde lambda aval, on peut attendre sa fin de vie qui est en général plus longue, cela ne perturbera pas le fonctionnement du moteur, sauf sur certains calculateurs (notamment chez PSA) qui pourraient, dans ce cas, mettre la voiture en mode dégradé.

 

La majorité des sondes envoi un signal au calculateur (ECU) sous forme d'un courant entre 0.1 et 0.9 V à une fréquence très rapprochée.

 

Avec le temps, l'électronique la composant finit par envoyer un signal altéré. En fin de vie, ce signal finit souvent même par être fixe.

Changement

Plus ou moins facile d'accès, le changement de la sonde nécessite, le plus souvent, une douille spéciale pour être démontée. Afin d'éviter tout risque de détérioration du filetage, il faut effectuer l'opération avec un moteur bien chaud.

Si vous n'achetez pas votre sonde à la concession, alors il faudra d'abord démonter celle-ci et vérifier trois choses avant de la choisir, grâce à votre numéro d'immatriculation :

  • le nombre de fils (4 le plus souvent)
  • le profil de la sonde (petits trous, grands trous, rainures...) 
  • la longueur du fil et la forme du connecteur*

* Il est également possible de couper les anciens fils et de les souder sur l'ancien.

 

Attention, les sondes compatibles ne fonctionnent pas toujours en remplacement de celle d'origine.

Vous trouverez plus d'informations sur cette page du site Internet de chez Hella.